Sexualité

Comment éjaculer moins vite ? Astuces et plus

Vous voulez entretenir une bonne complicité avec votre partenaire et avoir une relation amoureuse et une vie de couple paisible et stable ? Pour y parvenir, vous devez particulièrement vous préoccuper de la qualité de vos moments intimes. Même si pour la plupart elles ne l’expriment pas souvent, votre endurance au lit affecte l’humeur de votre compagne et ainsi détermine pour une grande part la qualité de votre vie de couple. Pour vous aider à tenir haut le flambeau de votre masculinité, nous vous livrons dans la suite de cet article des astuces pratiques pour durer au lit.

L’éjaculation précoce, de quoi s’agit-il précisément ?

À l’heure actuelle, il serait difficile de donner une définition exhaustive de l’éjaculation précoce. Et pour cause, les spécialistes de la question ne parviennent pas encore à trouver un consensus au sujet des facteurs devant permettre d’identifier le mal. Pour certains, une éjaculation est précoce lorsqu’elle vient dans les sept premières minutes qui suivent la pénétration. D’autres par contre mesurent l’endurance de l’homme au nombre de poussées de pénis et taxent donc de précoce l’éjaculation qui survient en moins de 15 mouvements.

Dans tous les cas, le principe de l’acte sexuel étant la satisfaction des deux partenaires, on peut alors dire simplement qu’une éjaculation précoce est celle qui a lieu avant l’orgasme de la partenaire. Ainsi, il y a de quoi s’inquiéter lorsque vous vous trouvez dans l’incapacité de conduire votre partenaire à l’orgasme dans 50 % de vos rapports sexuels. Heureusement, il existe des solutions simples et pratiques pour vous tirer d’affaire.

Contrôler la respiration

L’éjaculation précoce est un trouble sexuel largement répandu chez les hommes et qui, si rien n’est fait à temps, est susceptible de conduire une relation amoureuse à sa ruine. Ce mal constitue un obstacle à l’épanouissement sexuel du couple, et de ce fait est une principale source de stress et de frustration.

Si vous avez le sentiment de partir trop vite, tenez-vous tranquille puisque tout n’est pas encore perdu. Rien qu’à maîtriser votre respiration, vous pouvez tenir aussi longtemps qu’il le faut pour voir votre partenaire mordre dans l’oreiller. En effet, l’éjaculation est précédée d’un « point de non-retour » caractérisé par les frissons, la tension du ventre, du gland et de la racine du pénis.

Dès lors que l’on sent le moment venir, une manière toute simple de repousser l’échéance consiste à pratiquer une respiration profonde avec le ventre, au rythme des va-et-vient du coït. Ce jeu permet de relâcher les muscles et ainsi repousser la survenue de l’éjaculation.

Évacuer le stress et l’anxiété

Le stress et l’anxiété sont les principaux ennemis de l’épanouissement sexuel. Si vous voulez booster votre performance pour le grand bonheur de votre conjointe, vous devez absolument lutter contre ces deux facteurs. En effet, l’adrénaline secrétée par ces états de stress ou d’anxiété accélère la survenue de l’orgasme et constitue ainsi un handicap pour la performance sexuelle aussi bien chez l’homme que chez la femme.

À défaut d’éviter de se lancer dans l’aventure en étant anxieux ou sous pression, il existe des petits gestes qui permettent d’évacuer efficacement le stress. Vous pourrez par exemple :

  • Faire du sport ;
  • Prendre une dose de pilule relaxant quelques instants avant l’acte sexuel ;
  • Éviter de se focaliser sur la durée de l’acte sexuel, surtout lorsque l’on a tendance à perdre confiance en soi.

Veiller à la première pénétration

La première pénétration est déterminante dans la suite du jeu et influe sur la durée de la partie. En effet, lors de la pénétration, la verge découvre un milieu étranger dans le vagin de votre partenaire, et auquel il lui faut du temps pour s’adapter. Pour faire durer le plaisir sexuel, il est conseillé de prendre tout le temps pour une première pénétration en douceur. Cela permettra à la verge et au gland principalement de se familiariser à la chaleur ainsi qu’à la lubrification du vagin.

Renforcer les muscles du périnée

Les muscles du périnée sont responsables des mouvements du sphincter urinaire, mais leurs contractions et crispations jouent aussi un rôle essentiel dans la survenance de l’éjaculation. Ainsi, réussir à maîtriser le mouvement des muscles du périnée permet de les relâcher à l’approche du « point de non-retour » pour refouler l’éjaculation pour accomplir à bien la mission.

Recourir à une aide médicamenteuse

En plus de ces astuces naturelles qui permettent de retarder l’orgasme masculin, il existe aussi des solutions dédiées à booster l’endurance sexuelle chez l’homme. C’est le cas par exemple des médicaments antidépresseurs comme le Fortacin et le Priligy. Vous pouvez aussi vous inscrire à une thérapie d’éjaculation moins vite auprès d’un sexologue pour désapprendre le réflexe éjaculatoire en 90 jours seulement.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.